Chauvois

Les électeurs de Ouistreham ont, avec 26,62% des suffrages exprimés, placé Emmanuel Macron en tête du premier tour de l’élection présidentielle. Il faut maintenant se rassembler pour faire barrage à madame Le Pen, à ses idées qui ne sont pas compatibles avec une démocratie apaisée, et dont les propositions diviseraient profondément les Français.

J’appelle donc à voter dimanche prochain pour Emmanuel Macron.

J’appelle les élus du conseil municipal de Ouistreham, et plus particulièrement monsieur Bail, Maire de Ouistreham, et monsieur Fricout, conseiller départemental, à se positionner clairement en faveur du candidat qui fera barrage au Front National.

Ils doivent donc publiquement appeler à voter pour Emmanuel Macron.

L’heure est au rassemblement et non aux divisions, le moment est aussi venu de dépasser les positions partisanes.

2014 – 2017 : C’est l’heure du bilan à mi-mandat pour l’équipe municipale de Ouistreham. Si on peut souligner l’installation de planches pour changer l’entrée de la plage, il est facile de constater qu’aucune autre réalisation n’a été conduite pendant ces 3 années.

Rien ! Alors je voudrais retenir 3 éléments qui auront marqué cette année 2016 :

1- L'instauration du stationnement payant: un fiasco total.

Le parc fermé concédé à Indigo a vraiment été boudé par les automobilistes:

-          26 véhicules par jour en moyenne en juin,

-          26 véhicules par jour en moyenne en septembre,

-          87 véhicules par jour en moyenne sur six mois.

Le total des recettes s’élève à 253 346 € à partager entre Indigo et la ville. Mais le seuil de partage conventionnel étant fixé à 222 000 € Indigo et la ville se partagent 31 346€ dont 55 % pour la ville soit 17 240 € auquel s'ajoute une redevance fixe de 5000 € soit au total 22 240 € pour Ouistreham.

Mais la ville qui avait la charge du contrôle a engagé quatre agents pendant six mois pour une charge salariale de 42 000 €. Le stationnement payant a coûté cher à la ville :

-       Recette de la ville 22 240€

-       Dépenses salariales : 42 000€

Les parkings coutent encore plus cher aux automobilistes verbalisés qui se souviendront de leur passage à Riva Bella, la plage où il ne fait plus bon être. (The plage not to be)

La ville transforme la place Alfred Thomas en un parc avec horodateurs, coût pour la ville 25 889 €.

2- Le partenariat public-privé : un dossier couteux et inapplicable

Cette opération consistait à trouver une entreprise capable de travailler à crédit pour réaliser 42 opérations d’un montant de10 millions de travaux remboursés à raison de 700 000 € par an pendant 18 ans. Qui prétendait ne pas endetter la commune ? Evidemment, monsieur le Préfet a déféré le dossier devant le tribunal administratif qui a annulé les délibérations. C'était parfaitement prévisible et nous avions mis le conseil en garde.

Résultat : 100 000 € de dépensés pour rien, pas de travaux réalisés et 3 ans de perdus

3- La fiscalité locale devait diminuer de 1 % par an pendant cinq ans et certains l'ont cru !

Pour ne pas avouer ce reniement, le conseil municipal a décidé de supprimer les abattements facultatifs et de diminuer les abattements obligatoires d'où une augmentation des Impôts.

-       La suppression de l'abattement général à la base touche tous les résidents principaux,

-       La diminution des autres d'abattement concernant:

-          des familles en fonction du nombre d'enfants,

-          les personnes en situation de handicap,

-          les personnes aux faibles ressources.

D’où le choc à la réception des feuilles d'impôts alors, la colère exprimée publiquement par les contribuables trompés s’amplifient.

Le procédé utilisé pour augmenter les impôts et d'autant plus stupide que les bases ainsi majorées servent aussi au calcul la taxe d'habitation payé à Caen la mer à un taux supérieur : 8,72 %.

L'augmentation des impôts profite donc plus à Caen la mer qu’à Ouistreham. Peut-on imaginer plus injuste à l'égard des contribuables ouistrehamais et en particulier des familles?

Le bilan de ces trois années est bien consternant!