Chauvois

Un tract odieux est distribué dans les boîtes aux lettres des habitants de Ouistreham. Attaques personnelles, attaques sur ma vie privée, les auteurs anonymes se sont crus autorisés à m'injurier publiquement. Même si ces mensonges n'atteignent que mon entourage, je veux dénoncer ces méthodes qui abaissent le débat public qui agitent les  rancœurs et font naître le rejet des femmes et des hommes qui consacrent beaucoup de temps à l'action publique.

Tous mes revenus, mes biens, sont publics car déclarés à la commission de la transparence politique mais sont bien loin de ceux qui sont énoncés. Pour me consacrer à mon mandat de conseiller régional, j'exerce ma profession d'inspecteur de l'éducation nationale à temps partiel. Mons salaire de cadre dans la fonction publique est donc proportionnel à mon temps de travail comme le prévoit la loi. Il serait trop facile de le divulguer, je m'y refuse, mais il est bien inférieur à celui annoncé dans le document distribué. Comme la loi le prévoit, je n'ai que deux mandats : conseiller municipal et élu régional. Contrairement à monsieur Bail qui cumule les indemnités, je ne perçois que mon indemnité régionale. Pour le reste, ce sont des représentations, c'est à dire des réunions dans des organismes liés à ma fonction. C'est le cas pour tous les élus, comme monsieur Bail qui siège dans les différentes et nombreuses commissions de Caen la mer ou autres organismes européens.

Je ne perçois pas d'autre indemnité. Je prends beaucoup de temps sur ma vie privée et familiale pour exercer les responsabilités que les électeurs m'ont confiées. Je suis un élu participant aux activités de ma communes, fréquentant les écoles pour mes enfants, les clubs pour mes loisirs. Je comprends que certains soient jaloux, aigris, mais on ne peut tolérer la calomnie la diffamation. Il faut faire attention parce que, la grenouille qui se voulait être plus grosse que le bœuf, elle éclata....

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir