Chauvois

Au moment de la rentrée, Romain Bail annonce avec une exubérance irréfléchie ses projets pour Ouistreham L’année dernière, c’était un centre de congrès, une salle de spectacle et un hôtel 5 étoiles à côté du casino ou encore un musée franco-britannique sur la thématique du débarquement. Cette année, c’est la Pointe du siège qui est le lieu de ses nouvelles lubies ! Mais il oublie de dire que seul le syndicat P.N.A., présidé par la région, peut aménager cette zone et qu’il ne restera que spectateur de changements qui interviendront ! Les nombreux projets de logements, évoqués ou à l'étude, ne peuvent cacher une réalité prosaïque : la ville a perdu 400 habitants en 5 ans et 200 logements sont en ventes et ne trouvent pas d'acquéreurs !

Cet affichage optimiste des projets de Monsieur Bail essaie de masquer un bilan désastreux de la saison à Ouistreham. Si l'ensemble des professionnels du tourisme s'accorde à reconnaître que la saison touristique 2015 a été excellente, notamment sur le plan de la fréquentation, il en va tout autrement dans notre ville. Les nombreux touristes ont été déçus par la pauvreté et la mauvaise organisation des animations estivales proposées. Par exemple :

- Le feu d'artifice "low cost" du 14 juillet a été sifflé et hué et celui du 15 août a été supprimé. Ce sont pourtant des événements qui participent au rayonnement de la station dans la région. Ce fut une erreur majeure que de préférer financer les 50 000€ pour l’arrivée du navigateur Yvan Bourgnon dans le port plutôt que se doter de feux d’artifice populaires.

- Que dire des marchés nocturnes qui ponctuent chaque semaine et drainent la foule dans les rues commerçantes ? Monsieur Bail voulait les développer et les rénover en invitant des producteurs et artisans locaux. De fait, très peu se sont déplacés probablement parce que l'équipe municipale n'a pas su l'organiser et trouver l'animation adéquate. Par contre bagarres et altercations ont fourni un type d'animation dont on se serait bien passés et le résultat ne s'est pas fait attendre : Ce marché a décliné de semaine en semaine.

- Romain Bail a mis en vente des produits avec la marque "Ouistreham, the plage to be", mais sa stratégie de marketing prétentieuse a abouti à un échec cuisant : les produits trop chers, ou dépassés, n'ont pas trouvé beaucoup d'amateurs. La centaine de chiliennes disponibles pour la location n'a pas trouvé preneur et les deux saisonniers recrutés ont dû trouver le temps long ... ! Triste bilan... !

- Quant au camping, une brutale augmentation des tarifs ajoutée à une suppression des animations l'ont littéralement vidé.

- La dernière interdiction pour les touristes d'accéder à la plage pour profiter des joies de la l'habituelle pêche à pied en période de grandes marées est un acte significatif de l’inconsciente volonté de Romain Bail de faire fuir les touristes....

Au total cette saison touristique médiocre a souffert d'une atmosphère délétère générée par quelques rumeurs persistantes : le risque d'avoir un littoral cadenassé par des parkings payants l'an prochain, des procès-verbaux à jet continu sur des estivants et habitants peu habitués à ce type de pratique, le sentiment qu'il n'y avait pas de pilote dans l'avion au moment des rixes par exemple. Bref, en 18 mois, Romain Bail a détruit tout ce qui fonctionnait bien dans notre ville. Le conseil municipal ne s'est pas réuni depuis plus de 3 mois, les décisions sont prises par un Maire autocrate, les conseillers municipaux sont abandonnés, et Romain Bail n'est plus que le capitaine d'un bateau fantôme à la dérive...

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir