Chauvois

 

 

Parce que le marché danois est un marché dynamique en Normandie, le Comité Régional de Tourisme avait pris l’initiative d’organiser, le 11 mars, avec le complet soutien de l’Ambassade de France et d’Atout France, une opération promotionnelle importante qu’a conclue la projection, sur écran géant, du film « D-Day Normandie 1944 ».

 

Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie et Président du C.R.T., Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie et Président du Syndicat Mixte de la Baie du Mont-Saint-Michel, Raphaël Chauvois, 1er Vice-Président du C.R.T., étaient présents avec une délégation touristique importante.

 

Son Altesse le Prince Joachim du Danemark a tenu à être personnellement présent pour la projection du film, au Planetarium de Copenhague, ainsi que deux vétérans du D-Day, spécialement honorés durant la soirée.

 

Nicolas Mayer-Rossignol, Laurent Beauvais, Raphaël Chauvois, l’ensemble de la délégation touristique, ont ainsi pu présenter les formidables atouts touristiques de la Normandie ainsi que l’importance du D-Day –auquel les Danois ont participé- et du Tourisme de mémoire, aux journalistes et tour-opérateurs danois ainsi qu’aux 200 VIP présents à la soirée.

 

 

La mission normande, composée de Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute- Normandie et Président du C.R.T., Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie et Président du Syndicat Mixte de la Baie du Mont-Saint-Michel, Raphaël Chauvois, Vice-Président de la Région Basse-Normandie et 1er Vice-Président du C.R.T., Claude Taleb, Vice-Président de la Région Haute-Normandie et Membre du C.R.T., Benoît Arrivé, Président de la Communauté Urbaine de Cherbourg, était accompagnée par six partenaires majeurs, présents pour promouvoir le tourisme de Mémoire et les atouts touristiques de la Normandie auprès des tour-opérateurs et des médias danois : Lydie Lemaître (Manche Tourisme), Ingrid Anquetil et Séverine Letourneur  (Musée Utah Beach), Didier Llorca (Bayeux Tourisme), Fanny Le Batard (Musées de Bayeux), Jessica Peyre (Calvados Tourisme), Florence Nikolic (Caen Tourisme) avec Jean-Louis Laville, Directeur du C.R.T. et Grégory Delahaye, Responsable des opérations spéciales du C.R.T.

 

Préparée par le C.R.T. avec le bureau d’Atout France et l’Ambassade de France au Danemark, la journée a été l’occasion d’organiser trois opérations : un déjeuner avec la presse touristique à l’Ambassade de France, un workshop pour les tour-opérateurs et agents de voyages, et la grande soirée au Planetarium Tycho Brahe, en présence de Son Altesse le Prince Joachim du Danemark et de l’Ambassadeur de France au Danemark, François Zimeray.

 

 

À l’invitation d’Atout France, 11 journalistes de tout premier plan ont assisté au déjeuner à l’Ambassade de France et 30 professionnels, tour-opérateurs et agents de voyages, au workshop organisé dans l’après-midi.

 

Le soir, la soirée normande au Planetarium a réuni 210 VIP, dont 24 journalistes.

 

En ces deux occasions, le Président Nicolas Mayer-Rossignol a rappelé les formidables atouts touristiques de la Normandie, mis en avant les grands événements qui se sont déroulés en 2014 ainsi que ceux à venir en 2015 et en 2016. Il a insisté sur le rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel et sur l’histoire du D-Day auquel participèrent, le 6 juin, 800 marins danois.

 

Deux vétérans danois ont honoré de leur présence cette soirée et Raphaël Chauvois, au nom de la Région Basse-Normandie et de Normandie Mémoire, leur a remis l’insigne de poitrine spécialement conçu pour le 70ème Anniversaire du Débarquement et de la Bataille de Normandie.

 

Cet hommage a été suivi par la projection du film-événement « D-Day Normandie 1944 » de Pascal Vuong.

 

Un peu plus tôt dans la journée, une séance de projection avait aussi été organisée pour les scolaires du lycée français à Copenhague.

 

La journée s’est clôturée par un buffet aux couleurs de la Normandie.

 

Le lundi 3 novembre, j’ai présidé, avec l’ambassadeur de France en Australie, une cérémonie très émouvante à Sydney. Atout France en Australie et le Comité Régional de Tourisme de Normandie ont organisé une projection-évènement du film « D-Day Normandie 1944 » de Pascal Vuong. Cette projection fut spectaculaire car le film a été diffusé sur le plus grand écran Imax du monde.

500 invités pourront assister à cette projection. Parmi eux, des journalistes, des tour-opérateurs ainsi que des prescripteurs de la destination France.

Mais surtout un vétéran : Cliff Stevens

Cliff Stevens a débarqué le 6 juin 44 à Juno "par erreur". Il devait débarquer sur Gold Beach. Il se souvient encore de Courseulles sur mer. Cliff n'est jamais revenu en France depuis 70 ans, alors la France est venue à lui, ce lundi à Sydney. Après la bataille de Normandie, il se souvient d'un combat très rude dans les Ardennes puis a combattu en Allemagne jusqu'au 8 mai. Ce témoignage a permis de sensibiliser les jeunes générations présentes et l'ensemble des journalistes aux valeurs portées par la région: la liberté retrouvée, la transmission à la jeunesse, la Paix en Europe. Ce déplacement permet d'assurer la promotion de la destination tourisme de mémoire en Normandie. Les australiens viennent en France et aiment ce pays. Mais ils vont surtout vers d'autres régions que la Normandie. Le CRT que je préside, doit être présent sur les 5 principales destinations importantes pour gagner des parts de marchés. Le tourisme, c'est d'abord de l'économie, ce sont des emplois non delocalisables! les normands ont parfois peur d'exporter notre savoir-faire, notre territoire alors que notre région est connue partout dans le monde. Nous devons apprendre à devenir des Normands conquérants

Mais aussi au programme :

Dégustation de produits du terroir normand (cidre, fromage)

Animation pour les groupes scolaires avec distribution de tee-shirts aux couleurs de la Normandie

Ce déplacement du CRT à Sydney et sa rencontre avec des partenaires touristiques s’expliquent par l’importance de la clientèle australienne, une clientèle touristique de plus en plus mature, réactive et sensible au Tourisme de Mémoire. En effet, ses destinations de prédilection en France sont liées aux évènements de la Première Guerre Mondiale dans le Nord de la France, de la Seconde Guerre Mondiale en Normandie, sur les plages du Débarquement, ainsi qu’à l’Impressionnisme à Giverny.

Depuis peu, la clientèle australienne est la 15ème clientèle étrangère présente en Normandie. La Normandie est aujourd’hui la 9ème région française visitée par les touristes australiens derrière l’Ile de France, la région PACA, Rhônes-Alpes, Languedoc-Roussillon, Aquitaine, le Centre, Midi-Pyrénées et Bourgogne. Le marché australien est devenu un marché porteur, marqué par une saisonnalité inversée et une durée longue de séjours.

Programme de la journée du

Lundi 3 novembre

9h00      RDV avec M. Marc PILCER, responsable de France Tourism

10h00    RDV avec Léa GRANADOU, Product Manager chez French Travel Connection pour une session de formation avec l’équipe de vente

12h00    RDV avec Patrick Benhamou, Directeur Atout France Australie 

14h00    RDV avec Kate BAKER, de Utracks, Tour opérateur spécialisé dans le vélo

15h30    RDV Adventure word

18h45    Accueil des partenaires de la soirée au Théâtre IMAX :

-          Christophe Lecourtier, Ambassadeur de France en Australie

-          Le représentant de French Travel Connection

-          Le représentant de Ecusson, importateur de cidre

19h00 – 20h45   Soirée-évènement du film « D-Day Normandy 1944 »  

19h00 Accueil des invités

500 personnes attendues :

50 officiels et vétérans sélectionnés par l’Ambassade et le Consulat

150 agents et journalistes sélectionnés par Atout France

100 agents de French Travel Connection

100 VIP de Sydney sélectionnés par le cinéma Imax

50 agents et grands voyageurs d’Air France

30 élèves du Lycée français

 

 

Mission au Longines Master d’Hong Kong dans le cadre de la promotion de la filière équine

Les interventions du Président Raphaël Chauvois : le Mont Saint-Michel

Au Mont Saint-Michel, s’achève l’un des plus grands chantiers d’Europe. Grâce à ce chantier, le Mont redevient une île, comme il l’était jusqu’au XIXème siècle et comme il ne l’aurait plus jamais été si ce gigantesque chantier, qui est aussi une prouesse technologique, n’avait pas été entrepris.

Le Mont Saint-Michel est une merveille du Patrimoine mondial et a été, en 1979, le premier site français classé par l’UNESCO.

Cette merveille est située en Normandie mais elle n’appartient pas à la Normandie : elle appartient au monde entier : c’est ce que signifie son classement au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Le Mont Saint-Michel est ainsi très proche du sanctuaire de Miyajima : ces deux sites flottent sur les eaux à marée haute, sont inscrits au Patrimoine mondial, ont un caractère hautement spirituel et universel : les Français doivent venir découvrir Miyajima, comme les Japonais doivent découvrir le Mont Saint-Michel.

Le Mont-Saint-Michel est l’un des sites les plus visités de France. Chaque année, près de 2,5 millions de visiteurs viennent du monde entier pour l’admirer Les touristes japonais sont, de très loin, la première clientèle étrangère du Mont Saint-Michel (220 000 visiteurs japonais en 2013 à l’abbaye sur 1,3 million de visiteurs, soit près d’un visiteur de l’abbaye sur 5). Je veux ici  vous remercier de votre confiance et de votre engagement à nos côtés, et saluer votre travail. C’est grâce à vous que les touristes japonais sont devenus la première clientèle groupes au Mont Saint-Michel.

Nous avions donc la responsabilité de faire tous les investissements nécessaires pour que le Mont demeure pour les touristes japonais -comme pour les visiteurs du monde entier- un lieu de grande émotion et de grande spiritualité. Ce chantier a été porté par une très grande ambition : restaurer le paysage naturel qui sert d’écrin à l’un des hauts lieux de l’humanité et améliorer très respectueusement la découverte du site.

Au fil des siècles, la sédimentation s’était accentuée autour du Mont. Petit à petit, la mer a reculé et la terre a progressé. En plus, un parking au pied des remparts dénaturait le paysage.

Les experts internationaux étaient formels. À l’horizon 2040, si rien n’avait été entrepris, le Mont-Saint-Michel aurait été définitivement entouré de terres. Le chantier pour le « rétablissement du caractère maritime du Mont Saint-Michel » a donc été lancé en 1995 et s’achève au printemps prochain, 20 ans après.

Au total, 27 milliards de Yens ont été investis par l’Etat, par l’Europe, par la Normandie.

Pour restaurer ce site, il fallait supprimer tous les stationnements au pied du Mont, permettre aux visiteurs d’entrer au Mont sans voiture, restaurer les remparts. Les conditions d’accueil n’étaient plus à la hauteur ni du lieu ni des attentes du public. Elles ont aujourd’hui été mises au service de ce lieu exceptionnel.

Un tel chantier n’était pas facile à mener. Il fallait concilier la prouesse technologique, la volonté de protéger les paysages et l’amélioration de l’accueil de 2,5 millions de visiteurs. Je reconnais que vous nous avez beaucoup aidés en nous laissant le temps de bien adapter les conditions d’accueil pendant ces deux dernières années. Aujourd’hui, nous avons mis en place le nouvel accueil, le nouvel accès, les nouveaux modes de transport. Tout a été repensé pour que le Mont reste accessible à tous les publics, et particulièrement l’accès des touristes japonais qui ont besoin de découvrir en quelques heures ce site exceptionnel.

Au printemps prochain, tout sera donc terminé.

La visite du Mont sera un nouveau produit avec de nouveaux services pour une découverte inoubliable : depuis le Parc de stationnement et le Centre d’informations touristiques, des navettes de transports gratuites et des cheminements piétonniers mèneront les visiteurs jusqu’au Mont. À pied, les visiteurs empruntent déjà le nouveau pont-passerelle qui vient d’ouvrir en juillet dernier. Ce nouvel accès sera emprunté par les navettes à compter de cet automne. La dépose des passagers se fait à 400 mètres du Mont-Saint-Michel pour réserver aux seuls piétons une vue complètement dégagée sur le Mont. Ensuite, au printemps 2015, viendra le temps de détruire l’actuelle digue-route du XIXème siècle, un acte qui marquera la fin des grands travaux et le rétablissement du Mont Saint-Michel dans son environnement maritime. La fin de l’ensemble des aménagements touristiques est prévue pour l’été 2015.

Le remplacement de l’actuelle digue-route par le nouveau Pont-passerelle donne lieu à un spectacle extraordinaire. Depuis l’été 2013, dès que le coefficient de la marée dépasse 110, le Mont redevient une île. Les remparts baignent dans l’eau. Le rocher est coupé de ses accès. Le phénomène qui ne dure à chaque fois que quelques heures, ne s’était plus produit depuis plus de 130 ans.

J’aimerais conclure en vous assurant que tous ces investissements ont été réalisés avec la volonté de vous accueillir dans les meilleures conditions. Nous savons à quel point venir au Mont Saint-Michel, venir en Normandie, est un rêve pour de nombreux touristes japonais. C’est pour cela que nous faisons énormément pour mettre en valeur nos paysages et nos monuments, pour les protéger et pour qu’ils soient à la hauteur de votre attente.

 

http://raphaelchauvois.fr/images/phocagallery/thumbs/phoca_thumb_l_img_1497.jpg

***

Mission dans le cadre du 70e anniversaire  du débarquement. La délégation, notamment composée de jeunes lycéens de la Manche, a déposé une gerbe sur la tombe du soldat inconnu à Arlington, a rencontré des vétérans américains lors d’une érémonie de remise des légions d’honneur à l’ambassade de France à Washington.

 

http://raphaelchauvois.fr/images/phocagallery/monde2014/thumbs/phoca_thumb_m_washington1.jpg

Mission, dans le cadre du classement des plages au patrimoine mondial de l’UNESCO. Visite du dôme de Hiroshima, et du site de Miyajima.

http://raphaelchauvois.fr/images/phocagallery/divers2014/thumbs/phoca_thumb_l_divers%20(13).JPG

Mission dans le cadre de la coopération décentralisée dans la région d’Atsinanana. Mise en place de coopération dans le domaine des droits de l’homme, de l’agriculture, de la pêche…