Chauvois

Le syndicat mixte « Ports Normands Associés », P.N.A., est propriétaire et gestionnaire des ports de Caen,  Ouistreham et Cherbourg depuis le 1er janvier 2007. P.N.A. assure donc la gestion et l’aménagement du domaine portuaire, garantit la sécurité des accès nautiques et définit une politique de développement de ces ports. A Ouistreham, des investissements importants permettent de structurer et dynamiser l’activité économique de notre port. Pour les pécheurs, l’aménagement d’un point de débarque améliore le service des bateaux et rend notre port de pêche plus compétitif. L’extension de la plate-forme ferry (4 ha gagnés sur la mer) va accompagner le trafic transmanche. Les travaux se terminent et l’exploitant, la C.C.I. va continuer les travaux pour constituer un terre-plein moderne.

La remise en état des bajoyers de l’écluse ouest de Ouistreham est nécessaire pour continuer à accueillir des navires importants. Les travaux qui coûteront environ 3 millions d’euros débuteront en septembre.

Par ailleurs, P.N.A. réalise les études pour l’aménagement de l’avant-port et l’extension du port de plaisance. Je prête une attention particulière à ces dossiers qui changeront ce quartier de Ouistreham.

L’état a décidé de construire un parc éolien offshore à 10 km de la côte de Courseulles sur mer. A partir de 2017, 75 éoliennes produiront 450 MW d ‘électricité. Ce système de production doit permettre de proposer l’énergie électrique à un coût raisonnable, tout en assurant la nécessaire transition énergétique (abandon progressif du nucléaire). L’électricité produite sera acheminée au poste de transformation de Ranville grâce à des câbles enterrés. La puissance produite permettra d’alimenter environ 600 000 habitants. Le consortium, notamment composé de l’entreprise Alstom, construira la structure des éoliennes sur le port de Cherbourg. Au total, le plan industriel de ce parc permettra la création de 900 emplois en Basse -Normandie. Des ouvriers spécialisés, des techniciens, des ingénieurs seront recrutés pour faire naitre une nouvelle filière industrielle. Ces emplois stables et non délocalisables, donneront un nouveau souffle à notre région, tout en assurant aussi un environnement meilleur pour les futures générations

La rencontre des chefs d’états à Ouistreham, pour célébrer le débarquement, la liberté retrouvée puis la paix en Europe va attirer tous les médias internationaux sur notre territoire. Les retombées économiques, médiatiques et touristiques seront considérables.   Nous devons être collectivement à la hauteur pour relever le défi de l’accueil et de la qualité au bénéfice de la reconnaissance de notre territoire.

L’état a décidé de construire un parc éolien offshore à 10 km de la côte de Courseulles sur mer. A partir de 2017, 75 éoliennes produiront 450 MW d‘électricité. Ce système de production doit permettre de proposer l’énergie électrique à un coût raisonnable, tout en assurant la nécessaire transition énergétique (abandon progressif du nucléaire).  Au total, le plan industriel de ce parc permettra la création de 900 emplois en Basse -Normandie.

A Ouistreham, un centre opérationnel de maintenance va permettre l’entretien quotidien des éoliennes. En effet, à partir d’un bâtiment construit dans l’avant-port, les bateaux pourront intervenir  sur zone pour réparer ou changer différents éléments constitutifs des éoliennes.

Pour le port de Caen Ouistreham, le syndicat P.N.A (Ports Normands Associés) est propriétaire  de l’ensemble des infrastructures, des terrains et de l’immobilier. Au sein de P.N.A, syndicat mixte régional, nous avons travaillé pour élaborer un schéma global d’aménagement de l’avant-port (illustration ci-dessous). Puis, une réflexion est menée avec les services de la ville de Ouistreham pour agrandir le bassin de plaisance et aménager  une zone de loisir et de tourisme, qui sera située entre les écluses et la pointe du siège.

Dans l’avant-port, chaque service aura sa place:  secours et sauvetage, ponton d’attente pour bateaux de plaisance, bateaux du Transmanche, pécheurs et bateaux d’intervention pour l’éolien en mer.

Le centre de maintenance sera implanté du coté est et sera construit sur le terre-plein élargi de l’avant-port. Des techniciens resteront sur place, 24H sur 24h pour intervenir rapidement.

Ces emplois stables et non dé localisables donneront un nouveau souffle à notre région, tout en assurant aussi un environnement meilleur pour les futures générations.

La remise en état des bajoyers (parois latérales) de l’écluse ouest se termine.

En juin, les coffrages assemblés sur les terre-pleins, seront positionnés par des grues avec l’aide des plongeurs. Ils seront ensuite scellés notamment par un coulage de béton pour ainsi constituer de chaque côté de l’écluse des parois uniformes et renforcées. Parallèlement,  la piste cyclable est de nouveau en fonction.

Les travaux qui coûteront plus de 3 millions d’euros, vont permettre à cet ouvrage essentiel pour l’activité portuaire d’augmenter l’attractivité du port de Caen Ouistreham en augmentant l’accessibilité d’au moins 1h30 en fonction des marées. Les travaux de modernisation du port de Ouistreham continuent, avec quelques nuisances, mais le développement économique est à ce prix….

A près d’un an du 70e anniversaire, la région lance un appel pour soutenir la candidature à l’inscription des plages du débarquement au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Nous avons travaillé, les mois derniers, à l’unité de toutes les plages du débarquement. Elles représentent la paix, la liberté, la réconciliation et sont les lieux emblématiques du tourisme de mémoire. Forte du soutien du Président de la République et de personnalités internationales dans cette démarche, la Région a déposé un premier dossier auprès du ministère de la culture en vue d’une inscription de plages du D-DAY sur la liste indicative française, première étape du long processus d’inscription de biens au patrimoine mondial de l’UNESCO.  Soutenir la candidature c’est:

• faire reconnaitre les valeurs portées par ce lieu de mémoire: liberté, démocratie, paix, réconciliation,

• conforter la préservation de ces espaces dont la protection a commencé dès 1945,

• donner une impulsion au territoire et fédérer les acteurs du tourisme de mémoire,

• renforcer l’ouverture internationale de cet espace de mémoire.

N’oublions pas le sacrifice de nos aînés sur ces plages et notamment l’engagement des français du commando Kieffer.

Soutenons la candidature des plages:

Site: www.liberte-normandie.com